Mardi 15 juin, Guillaume Briam, apiculteur et formateur au rucher pédagogique du Pradet est revenu au collège pour retirer les cadres des hausses afin de procéder à l'extraction du miel. Les élèves de 6ème7 qui ont travaillé toute l'année sur les abeilles ont ensuite pu, chacun leur tour, s'essayer à désoperculer les cadres puis à faire tourner l'extracteur pour récupérer le miel.

Pour plus d'informations et voir les photos cliquez ci-dessous.

Guillaume est arrivé au collège en début d'après-midi. Après avoir installé tout le matériel nécessaire à l'extraction du miel dans les locaux de l'atelier HAS de la SEGPA, il est allé récupérer les cadres de hausse des trois ruches du collège. Comme à chaque fois qu'on ouvre une ruche, il faut préparer l'enfumoir et enfumer la colonie. Puis il faut enlever le toit et le couvre cadres afin de découvrir les cadres de hausse. Enfin, il faut chasser toutes les abeilles présentes les cadres avant de les récupérer et de les stocker dans une hausse vide qu'on recouvre d'un toit pour éviter que les abeilles de reviennent dessus.

 

Sous le couvre cadres, on peut observer de nombreuses abeilles qu'il va falloir chasser.

 

 

Normalement, on enlève délicatement les abeilles avec une brosse à abeilles.

 

Lorsqu'il n'y a plus d'abeilles sur le cadre de miel, on le stocke dans la hausse vide et on recouvre d'un toit.

 

Lorsque les trois hausses vides ont été remplies des cadres de miel, Guillaume les a apportées à la cuisine de la SEGPA. Les élèves de 6ème7 sont alors venus par petit groupes afin de regarder Guillaume manipuler le couteau à désoperculer et l'extrateur. Puis ce fut à leur tour de manipuler.

 

 

Avec le couteau à désoperculer, on enlève la pellicule de cire qui ferme les alvéoles pleines de miel.

 

Le cadre, désoperculé des deux côtés, est ensuite déposé dans l'extracteur.

 

 

En tournant la manivelle de l'extracteur, le miel est extrait des alvéoles et tombe au fond de l'extracteur puis il est récupéré dans un seau.

 

Le miel est ensuite versé dans le maturateur où il restera trois jours avant d'être mis en pots.

 

 

Yasmina puis Manëlle désoperculent les cadres.