Comme chaque année, la classe environnement est partie à la découverte de la biodiversité de la Méditerranée lors de sa sortie sur l'île des Embiez. Lors du tour de l'île, les élèves ont pu découvrir quelques espèces typiques du littoral terrestre méditerrannéen mais aussi des espèces marines présentées le matin par Aurélie Vion de l'Institut Océanographique Paul Ricard et observées l'après-midi à l'aquarium.

Cliquez pour lire la suite et voir plus de photos.

 

Avec le temps incertain, nous avons trouvé peu de monde sur la plage à notre arrivée au Brusc et nous avons donc pu en profiter pour observer un cormoran en train de pêcher ainsi que des petits crabes et une étoile de mer épineuse.

Sur le quai, un pêcheur tout juste rentré au port vendait quelques poissons : des sars à tête noire, mais aussi des poissons de roche comme la rascasse; les élèves ont été étonnés de voir que certains d'entre eux étaient encore vivants.

 

 

Malgré les nuages, la traversée de quelques minutes entre le Brusc et les Embiez s'est déroulée sans encombre.

 

Nous commençons notre tour de l'île en partant vers l'Est car nous avons rendez-vous aux abords des anciens salins avec Aurélie Vion, assistante de projet et plongeuse professionnelle à l'Institut Océanographique Paul Ricard, pour une découverte de la mer Méditerranée : présentation des espèces les plus connues et classification, importance des végétaux marins, pression humaines sur la Mer Méditerranée (et les océans en général). Après l'intervention d'Aurélie, les élèves, répartis en équipes, ont dû répondre à un questionnaire pour vérifier leurs connaissances.

 

 

Après deux heures de travail intense, nous reprenons notre tour de l'île en nous dirigeant vers la pointe du Cougoussa, point culminant de l'île où se trouve une ancienne Tour de Marine. C'est l'occasion de faire un peu d'histoire et de géographie, face à panorama qui s'étend du cap Sicié à l'Est jusqu'aux calanques de Marseille à l'Ouest.

 

Les élèves réfléchissent à l'usage ancien du lieu.

 

Ils identifient ensuite les points de repère locaux (antennes du Mai, île du Gaou, île du Grand Rouveau, Fort de Six-Fours...) ainsi que les différents paysages (naturel, agricole, urbain...).

Nous redescendons et longeons  la côte Ouest de l'île où nous pouvons découvrir de nombreuses criques. Le long du chemin, sur la végétation typique d'un maquis, nous observons des libellules et même une mante religieuse dévorant sa proie. Les nuages se dispersent enfin et le Soleil finit par sortir lorsque nous nous descendons sur une plage pour déjeuner.

 

 

Moment de repos pour les élèves dont les reliefs de repas sont attendus par le goéland.

Enfin, nous nous rendons à l'aquarium et au musée de l'Institut Océanographie. Les élèves découvrent les espèces marines évoquées par Aurélie dans leur milieu recréé notamment l'hippocampe, le poulpe, la langouste... Les expositions permettent aux élèves de découvrir entre autres: les programmes scientifiques menés par l'Institut, les oiseaux de mer, les cétacés et les épaves proches del'île.

 

 

La classe repart avec de nombreuses informations et une idée concrète du sujet qu'ils aborderont tout au long de l'année. Cette sortie a aidé les élèves à s'identifier comme un groupe de travail particulier sur un sujet d'actualité qui est ancré localement.