Les 4e6 participent au défi babelio ado 2020-2021 depuis le début de l'année scolaire. Dans la sélection de 35 livres, quelques titres mettent l'accent sur le destin de femmes célèbres qui ont permis de faire évoluer les mentalités et les représentations. Ce fut l'occasion de travailler sur la thématique de l'égalité entre les filles et les garçons. 

Parmi ces titres, 3 ont notamment retenu notre attention sur ce thème : 

  • Renversante, Florence Hinckel, Ecole des loisirs 2019

 

  • La Cascadeuse des nuages, Sandrine Beau, Alice 2019 (Cet ouvrage met l'accent sur la vie de la première femme à obtenir, au début du XXème siècle, son brevet de pilote d'avion ; Elise Deroche)

 

  • Marie et Bronia, le pacte des soeurs, Natacha Henry, Albin Michel jeunesse, 2017

L'autrice Natacha Henry est donc intervenue auprès de nos élèves afin de présenter son livre, qui met l'accent sur Marie Curie et sa soeur Bronia Dluski. Grâce à des images d'archives, elle a donné une seconde vie à son histoire. Elle nous a expliqué son travail de recherche et d'investigation pour arriver à écrire cet ouvrage, les interviews effectuées. Elle est revenue sur les actions accomplies par les deux soeurs dans la première moitié du XXième siècle. Ce qui l'a intéressé dans la réalisation de cette histoire était de montrer qu'une héroïne ne se construit pas toute seule. Pour Marie, c'était sa soeur, son père, son mari. Pour Bronia, cette illustre gynécologue qui s'est battue pour permettre aux femmes d'avoir une meilleure protection, c'était son époux, Casimir Dluski, et sa soeur Marie Curie. 

Natacha Henry a expliqué également la relation entre le métier d'auteur et d'éditeur. 

Une rencontre qui n'a pas laissé indifférents les élèves et qui a suscité de nombreux questionnements. 

Ce projet est mené par Mme Couavoux, professeur de lettres modernes et Mmes Assante et Soubic, professeurs documentalistes. 

Cette rencontre a été menée en partenariat avec le collège Jean l'Herminier qui participe aussi au défi babelio ado. Elle a pu être réalisée grâce au soutien de la DAAC et le partenariat avec la Maison des Ecrivains. 

Ci-dessous, une petite photographie de l'intervention de Natacha Henry.