C’est par une fraîche matinée de septembre que les élèves de la classe environnement du collège, accompagnés de 4 professeurs se sont rendus au port du Brusc afin d’embarquer pour l’île des Embiez. Comme tous les ans, cette première sortie permet aux élèves de la classe environnement de découvrir le littoral méditerranéen et d'engager une réflexion sur la gestion et la protection de notre patrimoine environnemental et culturel.

Sur la petite plage des Charmettes, en attendant le bateau, les élèves se réchauffent avec une séance d’exercices organisée par Mme Tiné. Puis ils se rapprochent un peu de la mer et découvrent des méduses de l’espèce Pelagia noctiluca qui sont ramenées vers le bord par les vagues. Madame Belloc réussit à en pêcher une afin de l’observer de plus près : les élèves découvrent les mouvements de son ombrelle tachetée de verrues mauves.

 

  

 

Nous longeons la plage en direction du port et découvrons la végétation sur les rochers : les Griffes de sorcières sont des plantes rampantes invasives, originaires d’Afrique du Sud. Elles couvrent rapidement le sol et nuisent à la biodiversité naturelle du littoral. Nous gouttons les feuilles de Criste marine qu’Elies connaissait sous le nom de « Fenouil de mer » : c’est une plante typique des falaises et des rochers du bord de mer qui résiste aux embruns chargés de sel. Elle a un petit goût de fenouil et de carotte.

 

   

 Amine, devant les Griffes de sorcière            La Criste marine ou fenouil de mer

 

Enfin nous prenons le bateau et accostons sur l’île des Embiez. En contournant le port, Madame Riquelme fait observer aux élèves que la majorité des moyens de transport de l’île, individuels ou collectifs, est électrique.

 

   

                   Au loin, le Brusc                                 Nous contournons le port vers l'Ouest 

Les trottinettes, vélos et camionnettes électriques

 

Au premier arrêt, sur la plage des Salins, orientée Nord-Est, nous prenons des mesures : température de l’air, température de l’eau et vitesse du vent. Monsieur Peyret pêche un Oursin, les élèves peuvent alors observer sa bouche et ses piquants articulés qui bougent.

 

       

Ayellis mesure la vitesse du vent avec l'anémomètre                  Le dessous d'un oursin

                                             

Nous poursuivons notre route jusqu’au Fort Saint-Pierre qui abrite l’aquarium et des expositions de sensibilisation à la protection de l’environnement marin. Devant le bâtiment se trouvent deux engins étranges. A l’aide de Madame Riquelme, les élèves réfléchissent à leur fonction : l’aquabulle est un poste d’observation sous-marin et l’aquascope est un engin muni d’une coque immergée avec de larges hublots transparents permettant de voir sous l’eau.

 

       

L'aquabulle de Jaques Rougerie (architecte spécialiste de l'habitat sous-marin)                               L'aquascope

 

L’arrêt suivant, sur la plage de la Gabrielle, nous étudions la composition de la laisse de mer : celle-ci est conséquente puisque d’énormes banquettes de Posidonies (plantes à fleurs marines) ont été déposées par les vagues. A l’intérieur, quelques restes d’animaux marins sont découverts (coquilles, tests d’oursin…) mais aussi malheureusement beaucoup de déchets. Une pluie fine nous empêche de poursuivre plus longuement notre étude sur cette plage. Nous trouvons un petit parc abrité sous les pins pour faire une pause et déjeuner.

 

 

De retour sur le sentier du littoral nous observons la forme particulière des pins. Exposés au vent de Nord-Ouest et aux embruns chargés de sels, ils poussent pratiquement couchés : c’est l’anémomorphose. Nous prenons une mesure de la vitesse du vent qui est ici 7 fois plus importante que sur la plage des salins.

     

    Pin d'Alep anémomophosé                          Taïssir mesure la vitesse du vent

Plus loin, les élèves sont séparés en deux groupes : les plus aguerris descendent avec Madame Riquelme et Monsieur Peyret dans une crique encaissée ; les autres restent en haut avec Madame Belloc et Madame Tiné : l’occasion pour eux de découvrir une nouvelle plante originaire d’Amérique, l’Agave. Sa croissance est très lente, il faut attendre plusieurs années avant qu’elle ne fleurisse et après avoir formé ses graines, elle meurt. Contrairement au pistachier lentisque, à la salsepareille, au calycotome, aux cistes qui nous entourent, ce n’est pas une plante typique du littoral méditerranéen.

       

 La plage du Rix                                                          Un Agave

 

Les deux groupes se rejoignent au pied de la tour marine, point le plus haut de l’île pour découvrir avec Madame Tiné le paysage qui s’étend du Cap Sicié (à l’Est) jusqu’aux Calanques de Marseille (à l’Ouest). Au Nord les élèves doivent repérer les différents monts toulonnais : le Gros Cerveau, le Mont Caume, le Mont Faron.

      

Montée vers la tour marine                                  Au sommet de l'île

 

 

Nous redescendons et longeons la côte Ouest de l’île, abritée du vent. Entre l’île et la côte du Brusc, la lagune, site classé Natura 2000, est réputée pour la présence d'herbiers de Posidonia oceanica, Cymodocea nodosa et Zostera nolti. 

 

Nous nous approchons le plus silencieusement possible des salins afin de pouvoir observer des oiseaux. Nous avons la chance de voir quatre jeunes flamands roses se poser dans l’étang devant nous. Certains de ces étangs ont une couleur rose due à la présence d'une algue microscopique chargée de pigment carotènoïde. Elle apparait lorsque la salinité de l’eau est très importante. Nous avons d’ailleurs pu ramasser des cristaux de sel formés sur le chemin.

          

Les flamants roses

 

      

Une mouette rieuse sur l'étang rose

 

Notre tour de l’île s’achève sur ces couleurs féeriques, nous arrivons au port pour reprendre le bateau. Vous pourrez lire les comptes rendus des élèves sur cette sortie dans un prochain article.

 

 

 

 

Cérémonie Républicaine

ge.jpg

Le jeudi 15 novembre 2018 s’est tenue la Cérémonie Républicaine de remise des diplômes aux anciens élèves du collège Henri Wallon. C’est en présence de Mme Jambou, conseillère municipale des Quartiers Nords, représentant le maire de la Seyne-sur-Mer, de M Gomez, directeur des collèges du département du Var et de M Guttierez, conseiller départemental du canton que Mme Richard Brun a reçu les élèves pour leur remettre leurs diplômes.

Lire la suite...

Des élèves de la Classe Défense à la cérémonie de commémoration du 11 novembre à La Seyne

11NOV20184

Ce dimanche 11 novembre 2018, des élèves de la classe Défense du collège Henri Wallon, accompagnés de leurs deux professeurs principaux M. Meyer et M. Regnault ainsi que de leur professeur d’Histoire-géographie, Mme Tiné, se sont rendus au monument aux morts de La Seyne-sur-Mer pour commémorer le centenaire de l’armistice de la Première Guerre mondiale.

Lire la suite...

Sortie de la classe Environnement sur l’île des Embiez

ILEEMB3

Vendredi 21 septembre, une chaude journée s’annonce pour la première sortie de la classe environnement avec quatre de leurs professeurs, Mme Riquelme, Mme Belloc, M. Laborieux et M. Peyret. Direction le port du Brusc puis l’île des Embiez. Le but, découvrir le littoral méditerranéen, sa biodiversité et l’influence de l’Homme.

Lire la suite...

Exercice attentat

Un exercice de vigilance attentat aura lieu le lundi 8 Octobre de 9h10 à 10h05. L'accès au collège ne sera pas possible sur ce créneau-là. L'exercice nous permettra d'appliquer les consignes nationales du Plan Vigipirate sur le risque attentat et de travailler à la sécurité des élèves et des personnels.

Je vous remercie de poursuivre cette sensibilisation aux gestes de sécurité avec votre / vos enfant(s).

Pour assurer la sécurité de tous, un exercice incendie a également eu lieu le Mardi 25 septembre.

La Direction 

Planning de rentrée 2018 2019

Vous trouverez en fichier joint le planning de rentrée 2018 2019. Nous vous souhaitons à tous une excellente année.

Le collège Henri Wallon labellisé E3D niveau 2

Jeudi 31 mai, le collège Guy de Maupassant de Garéoult organisait une journée de l'environnement et du développement durable autour de trois évènements: Simulation de conférence climatique (COP) et un forum à destination de ses élèves; la traditionnelle formation "Projets Environnement et Territoires du Var" et la remise des labellisations E3D (Etablissement en Démarche globale de Développement Durable) aux collèges concernés.

Sur invitation de Madame Monique Baccelli, chargée de mission EDD (Education au Développement Durable) en présence de Monsieur Hagnerelle, Inspecteur Général Honoraire de l'Education Nationale (IGEN), de Madame et Messieurs les Inspecteurs d'Académie - Inspecteurs Pédagogiques Régionaux (IA-IPR) et de nombreux chefs d'établissements, adjoints et professeurs, le collège a reçu des mains de M Seurat, IA-IPR en charge de l'EDD, la labellisation E3D.

Plus d'infos dans la suite.

 

Lire la suite...

Les 6ème 5 exposent à L'Art Bleu de Sanary

Durant toute cette année, les élèves de la classe environnement de 6ème 5 ont travaillé avec leurs professeurs de sciences et technologie, mais aussi de Français, d'EMI et d'Histoire-Géographie sur l'environnement, la biodiversité de la mer Méditerranée, les conditions de vie sous l'eau et les moyens d'exploration de la mer. Une partie de leurs travaux est exposée à la médiathèque de Sanary du 18 mai au 1er juin. Quelques photos de l'exposition sont présentées dans la suite de cet article.

Lire la suite...

Voyage en Pologne pour la Classe de Défense

Les élèves de la classe de 3ème Défense Globale, accompagnés par leurs professeurs Mme Bouthéon (français), Mme Lefèvre (histoire géographie), M. Meyer (SVT) sont actuellement en voyage en Pologne ; un périple qui concrétise tout le travail de mémoire et d'éducation à la citoyenneté entrepris cette année. 

Vous trouverez ci-dessous quelques photographies qui illustrent ce voyage. (crédit photo Mme Lefèvre). 

 

Les 4e1 réalisent un journal éco-citoyen !

 

Pour la 5ème année, le collège Henri Wallon participe au Marathon Presse, dans le cadre de la semaine de la Presse et des Médias. C'est l'occasion pour les élèves, de se plonger dans la peau de journalistes en tant que rédacteurs, photographes, maquettistes, secrétaires de rédaction, dessinateurs. Une réelle expérience pour nos journalistes en herbe ! 

Cette année, l'accent a été mis sur le Développement Durable et la lutte contre les discriminations. Ce fut donc l'occasion, pour nos 4e SEGPA, de mettre en évidence tout le travail qu'ils conduisent au long de l'année scolaire. 

Les élèves ont été accompagnés sur ce projet par Mmes Macri, Salabert et Soubic, M. Olivier.  

 

LES CADETS DE LA DEFENSE

Les "Cadets de la Défense" est un dispositif qui regroupe des jeunes du niveau 3ème issus des différents établissements scolaires du bassin de la Seyne sur Mer. Ce dispositif repose sur un partenariat fort entre l'Education Nationale et le Ministère de la Défense représenté par le 519ème Groupement de Transit Maritime (519GTM).

Cinq élèves issus du collège Henri Wallon ont intégré ce dispositif, après une sélection, pour l'année scolaire 2017-2018.

Encadrés par 2 personnels de l'Educations Nationale et du personnel militaire de réserve du 519GTM pendant 14 mercredis après midis, les Cadets de la Défense participent à des activités de découverte des métiers de la Défense, des activités liées au devoir de mémoire et au patrimoine (participation à des cérémonies commémoratives entre autre), et des actvités physiques et sportives. La session 2017-2018 se clôturera par un camp de cohésion d'une semiane à Canjuers, en compagnie des cinq autres centres des Cadets de la Défense du Var.

 Image1

 

 

 

Les élèves de 4°6 visitent l'U.V.E. de Toulon

Dans le cadre d’un projet « L’économie circulaire appliquée au déchet » que mène l’Académie de Nice, en partenariat avec l’entreprise Pizzorno et Nice-matin, la classe de 4ème 6 du collège a eu l’opportunité de se rendre sur le site de l’U.V.E. (Usine de Valorisation Energétique) de Toulon. C’est le premier groupe reçu sur ce site, pour découvrir que cette usine n’est pas un simple incinérateur, en effet, elle transforme les ordures ménagères en énergie (valorisation énergétique des déchets).

Lire la suite...

A la découverte de la plongée autonome au Musée Frédéric Dumas de Sanary

Dans le cadre de la classe environnement, avec laquelle nous étudions la biodiversité sous-marine de la Méditerranée, les élèves de 6ème 5 sont partis ce mardi 5 janvier en direction de Sanary avec leurs professeurs de Technologie, Madame Riquelme, de Sciences Physiques, Monsieur Peyret et de SVT, Madame Belloc.

Lire la suite...